Pensées d'un chaton confiné mais pas déconfit

Episode 6 - Un escargot, tout chaud !

Par SOPHIA DRISSI, publié le vendredi 24 avril 2020 22:01 - Mis à jour le vendredi 24 avril 2020 23:53
6.PNG

Episode 6 - Un escargot, tout chaud !

         Je vous dois des excuses, je n'ai pas été très loquace ces dernières semaines, mais j'ai dû m'occuper de mon humaine et j'avais vraiment trop de chats à courir comme on dit... Enfin, comprenez plutôt, j'ai dû "occuper" mon humaine... J'ai vraiment pris conscience de l'importance que ma pote et moi allions jouer dans sa vie pour ces semaines à venir lorsque l'air de rien, juste pour la beauté du geste, j'ai voulu marquer le coup en lui offrant un petit escargot. Je sais ce que vous pensez : Quoi ? Un escargot ? Un es-car-got, quoi ? Espèce de radin, va, moi, si j'étais un chat et que j'avais des humains, je leur apporterais des souris, des oiseaux, des écureuils... Alors déjà, je vous trouve très prétentieux et je demande des preuves (ou pas!), et puis, je voudrais bien vous y voir dans une cour sans nature, personnellement, j'ai le choix entre l'escargot et le cloporte donc j'ai très vite choisi, et surtout, surtout, je respecte mes congénères, moi ! Si je me réincarne en poule ou en mulot, j'aimerais bien tomber sur un chaton aussi humaniste que moi (c'est drôle de dire humaniste aussi pour un chat, comme si cette qualité leur était réservée... On devrait pouvoir dire, chatiste... féliniste ?). Donc, je respecte toutes les autres espèces même s'il est vrai que le respect est un peu moins visible quand c'est l'heure de manger mes croquettes, mais ça, c'est une autre histoire...

Bref, donc, je me tiens devant elle, avec le petit escargot entre mes dents pointues, je fais attention de ne pas l'écraser, je suis extrêmement délicat et je le lui tends. Mon humaine, très émue, me cajole, prend l'escargot dans sa main, m'embrasse sur le haut du crâne. Jusque là, pas de différence avec l'avant-confinement... Mais tenez-vous bien, le plus étrange arrive ! D'habitude, avant le 17 mars, dès que j'avais le dos tourné après lui avoir offert un escargot ou un joli caillou, elle attendait quelques minutes et elle remettait mon cadeau dehors. C'est bon, c'est bon, ça va, je suis loin d'être idiot, bien sûr que j'ai déjà remarqué son petit manège, je vois bien que la plupart du temps, c'est la même offrande que je lui apporte encore et encore, jour après jour. Je ne suis pas susceptible et puis, de toute manière, dans sa décoration d'intérieure, ça ne suivrait pas. Donc, je ne me vexe pas, je fais semblant de ne rien remarquer, et tous les deux, on joue à ce petit jeu, inlassablement. Sauf que ce jour-là, les choses ne se passèrent pas comme prévu. Mon humaine prend mon escargot et je fais mine de m'éloigner à petits pas, le temps de lui laisser croire que je ne me rends pas compte qu'elle libère mon escargot sauf que... Je n'entends pas la porte-fenêtre s'ouvrir ! En revanche, c'est la porte du réfrigérateur qu'elle ouvre. Je prends peur, mon sang ne fait qu'un tour, je n'avais pas du tout prévu d'être complice du meurtre de mon escargot ! Je m'élance vers les pieds de mon humaine, je veux l'escalader, je pose mes petons sur ses mollets et là, je note qu'elle prend de la salade. Mon regard fait à plusieurs reprises l'aller-retour du soleil au réfrigérateur, de l'escargot à mon humaine. Mes neurones fonctionnent à toute allure. De la salade ? Pourquoi de la salade ? Il n'est que 17h, mon humaine ne mange pas de salade à cette heure là. Je la suis jusqu'à l'évier, inquiet. Est-ce une nouvelle recette d'un chef étoilé dans le Guide Michelin : "Capture d'escargot sur son nid de verdure" ? Oh non, pitié, pas ça, libère mon escargot, comme d'habitude, pitié ! A force de récupérer l'escargot pour l'offrir, on a créé un lien, l'escargot et moi ! Je ne veux pas qu'elle mange mon cadeau ! Je miaule, je supplie l'escargot de s'échapper, de glisser de sa main et de rouler jusqu'à la fenêtre. Déjà, j'échafaude des plans tarabiscotés, je suis dans la Casa de Papel, je suis El Profesor ! Je saute sur le tabouret pour expliquer le déroulement du sauvetage à mon escargot quand, interloqué, je reste bouché bée car j'assiste à la scène la plus niaise qu'il m'ait jamais été donnée de voir : mon humaine, qui borde mon escargot de laitue en lui chuchotant des mots doux, laitue qu'elle a, au préalable, arrosée de gouttelettes d'eau minérale, dans un bocal ouvert. Wouaouh... Seriously ? Pour information, elle a déjà deux animaux de compagnie, elle veut que ça finisse en réserve naturelle chez elle ou quoi ? Et puis, si les chats gardent les chèvres, qui attrapera les souris ? Je m'apprêtais à exprimer ma surprise voire mes réserves quand soudain, je croisai le regard de mon escargot qui bavait d'aise et je décidai de le laisser profiter de sa nuit 5 étoiles... J'avais raison sur une seule chose : les étoiles, ceci dit.

  La nuit arrive, puis le matin. L'escargot a parcouru 12 mètres et se promène à présent sur un mur du salon, laissant derrière lui une minuscule traînée brillante. J'observe sa promenade, je hausse les épaules et m'en vais réveiller mon humaine. Sitôt levée, elle vérifie le bocal, secoue la laitue dans tous les sens et comme elle ne trouve plus l'escargot (forcément vu que lui, il est en train d'essayer d'allumer la télévision de l'autre côté mais ni ses antennes ni sa coquille ne pèsent assez pour que cela fonctionne), elle commence à me râler dessus, elle m'accuse de l'avoir mangé, et tout un tas d'horribles choses. Devant tant de mauvaise foi, je file au salon, elle me suit et lorsqu'elle tombe littéralement nez à nez avec l'escargot, son ton devient doux, elle lui demande s'il a correctement dormi, elle le félicite, quel courage, tu as parcouru tous ces mètres tout seul en plus, etc. et là, elle ne me prête plus aucune attention ! J'avoue, j'ai pris peur. C'est que j'y tiens à ma place de PaChat ! 

Nooooon, enfin, je vous vois déjà venir avec vos accusations, non, je ne m'en suis pas débarrassé ni rien du tout (dois-je vous le répéter encore? Je suis contre la violence inter-espèces !), mon humaine a tout simplement retrouvé la raison, elle a fini par le libérer. Mais toute cette (més)aventure m'a donné à réfléchir. En ces temps critiques, avec ma pote, nous allions devoir devenir l'alpha et l'oméga de mon humaine, sans cela, elle nous remplacerait bien vite ! C'est donc ce que l'on a fait car chat échaudé, craint l'eau froide ! On ne l'a plus jamais lâchée d'un coussinet ! De vrais pots de colle ! Ce qui explique mon silence radio des dernières semaines.

        Ne vous inquiétez pas, j'ai tout de même pensé à vous et pendant que certains chatons et chiots dans le monde se la coulent douce, j'ai dû me contenter d'Internet et voici mes quelques idées d'occupations à vous proposer :

1) Des endroits de rêve à visiter virtuellement grâce au site Airpano (photos ou vidéos à 360°, vus du ciel et interactifs) le temps que vous grandissiez assez pour pouvoir vous payer le voyage et les voir en vrai : Le Taj Mahal, le Machu Pucchu, les Iguazu Falls, les Caraïbes... Bon voyage depuis chez vous !  Quel est votre top 3 ?

2) J'ai découvert les siphonophores, une méduse incroyable composée de milliers d'organismes formant les différentes parties de son corps, grâce à un article. Cet animal vaut le détour !

3) Regarder gratuitement les spectacles du Cirque du Soleil...

4) France Culture vous propose des fictions à écouter pour tous les âges (de 6 à 16 ans et plus!) ! Astérix et Obélix ou Tintin ou Le Petit Nicolas ou encore du Jules Verne ! Il y en a pour tous les goûts !

Petit Proust

PS: J'espère que vous et vos proches allez bien et que le confinement n'est pas trop insupportable pour vous ? Mon humaine veut vous revoir en excellente santé et avec un moral d'acier ! :-)

 

Commentaires

Aucun commentaire